Un mouvement qui fait bouger le monde

En réaffirmant son engagement envers la culture, la Caisse s’inscrit dans un mouvement international. Au Sommet de la Terre de Rio, en 1992, 173 pays avaient promis de mettre en place au 21e siècle des politiques de développement durable (l’Agenda 21), du niveau national au niveau local. À Barcelone en 2007, 1000 villes de 95 pays, dont Montréal et Québec, ont élaboré un Agenda 21 de la culture, fondé sur les principes énoncés dans la Déclaration universelle de l’UNESCO* sur la diversité culturelle de 2001.

txtdiversite Cette reconnaissance de la culture qui fait bouger le monde vient renforcer des choix historiques de la Caisse d’économie solidaire. La culture, porteuse de transformation sociale, est depuis 1971 l’un de ses quatre secteurs d’intervention privilégiés, soit le syndical, le coopératif, l’associatif et communautaire ainsi que le culturel. Son ADN l’explique. La Caisse est née il y a 88 ans d’une initiative syndicale, renouvelée voilà 40 ans par la volonté de regrouper l’épargne afin de créer un levier de développement social. Voilà pourquoi la Caisse soutient des pratiques de consommation et de financement plus responsables et qu’elle épaule des projets favorables à l’émancipation des personnes et au développement plus respectueux des communautés. Ici, la culture joue un rôle moteur essentiel pour améliorer la qualité de vie aussi bien urbaine que rurale.

Ainsi, au 31 décembre 2010, la Caisse finançait 281 entreprises culturelles, coopératives ou associatives, soit 16 % de plus qu’il y a 3 ans. Au cours des 3 dernières années, ce sont 388 790 $, soit 17,75 % des excédents de notre coopérative financière, qui ont été redistribués à des entreprises collectives oeuvrant dans le milieu culturel. Seulement en 2010, la Caisse a consacré à la culture 75 000 $ par l’intermédiaire de ses dons et commandites et de son Fonds d’aide au développement du milieu.